17 juillet 2008

Le pire est au coin de ta rue...!

DSC02989

Une jolie histoire commence...

On prend notre temps mais elle est là cette histoire que j'ai tant espéré de vivre.. Jusqu'à ce 13 décembre 2007 où je n'ai plus aucune nouvelle de toi..

Qu'ais-je dit? Qu'ais-je fait??

Je suis réputée pour être la Reine des gaffeuses, si il y a une connerie à dire, à coup sûr, elle est pour moi!!

Je t'appelle, répondeur!! J'envois un milliard de textos, aucun accusé...

Qu'a bien pu t'il se passer?? Je ne comprends plus rien, nous devions nous faire un resto et voilà que tu me zappes sans sommation, je suis comme rayée d'une carte sur laquelle je m'étais à peine installée...

Je vais chez toi... Personne!!

Il n'y a pas âme qui vive qui sache où tu es, je vais dans le discothèque où nous allions, tu n'y es pas...

Là, je pige que c'est grave... Oui, il s'est passé quelque chose, oui, mais quoi??

C'est le 18 décembre 2007 (oui, 5 jours sans nouvelles!!!) que je prends la claque de ma vie...

bxp35776

Tu as été incarcéré le 14 décembre, j'ai peine à y croire quand l'un de tes collègues l'annoncent à Eddy, bien sûr, c'est une connerie, toi en prison, c'est un film, c'est impossible..

Mais mon instinct me pousse à appeler la maison d'arrêt où tu es sensé être incarcéré...

Ce n'est pas une chute que je prends, c'est direct l'atterissage, oui, tu y es et pour 10 mois!!!

On me donne ton numéro d'écrou, ton numéro de cellule, on me donne les indications pour t'écrire..

Comme le dit la chanson, je t'écris ma lettre au bord des larmes, au bord du gouffre... Je ne pige rien, qu'as tu fait? Pourquoi t'es là bas? Je fais gaffe à tout ce que je dis, je sais que ma lettre passera au contrôle des correspondances, je ne sais plus ce que je ressens...

Je t'en veux de me laisser seule, comme ça, comme une conne, sans explications, et je suis si triste, ça me bouffe les tripes...

Le lendemain, une lettre de toi, m'expliquant les grandes lignes de ce que tu as fait, c'est dingue ce que l'argent peut faire!!! Je t'en veux de ne pas m'avoir parlé de tout ça mais tu me dis que si ça avait été le cas, j'aurais été quelque part complice...

Je t'en veux oui mais je t'aime...

C'est si dur...

Posté par Jo_et_Jen à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le pire est au coin de ta rue...!

Nouveau commentaire